Le peuple Chipaya

Peuple chipaya
Le peuple Chipaya originaire de Bolivie, s’avère être la plus ancienne population des Andes et des Amériques. Ses origines remontent à 2500 ans avant Jesus Christ. Malgré la colonisation Espagnole et les influences culturelles et religieuses étrangères, le peuple Chipaya a toujours su survivre à travers les siècles et à préserver son identité, avec une existence appuyée sur la force des traditions et croyances.

Une culture menacée

Installé dans le continent Sud-Américain, le peuple Chipaya continue jusqu’à aujourd’hui à vivre au sein d’une nature isolée et dangereuse. Les conditions climatiques extrêmes liées à une aridité impressionnante des terres menacent donc la pérennité de ce peuple. Cette population a jusqu’alors su perdurer en vivant du bétail et de l’agriculture, mais en raison des conditions extrêmes dans lesquelles les chipayas vivent, les jeunes commencent à quitter petit à petit la région pour s’installer dans d’autres parties de la Bolivie. Représentant à l’origine le quart de la population Altiplano Bolivien, le peuple Chipaya ne se compte désormais plus qu’à quelques centaines de personnes actuellement.

Une mode de vie traditionnelle, à préserver à tout prix

Pour préserver une uniformité culturelle, toute forme de métissage est évitée par le peuple Chipaya. C’est pourquoi, la population évite de se mélanger aux autres peuples indigènes. Les plus anciens préservent avec conviction les cultures ancestrales. Ainsi, toujours dans le but d’éviter les influences liées aux autres langues telles que le Castillan ou encore l’Aymara, les aïeuls de chaque famille ont pour rôle d’enseigner aux plus jeunes la langue traditionnelle Puquina. La transmission des mythes, des légendes et des rites, ainsi que le maintien de leur mode de vie ancestrale contribuent également à la résistance culturelle de ce peuple en voie de disparition.

Leave a Comment