Le Hanami : une des traditions typiquement japonaise

Japon est l’un des pays les plus riches au niveau culturel. De nombreux traditions et festivals marquants sont repérés dans le calendrier. Le Hanami est l’une des traditions japonaises les plus connues.

L’origine du Hanami

Il s’agit d’une coutume qui a débuté à l’époque de Nara. Ce qui veut dire que le Hanami est une tradition culturelle qui ne date pas d’hier. Il a été réalisé pour la première fois vers le 8è siècle. Auparavant, le Hanami a lieu au début de la saison de plantation du riz. Mais, au fil du temps la date exacte pour effectuer cette tradition a évolué. Elle coïncide aujourd’hui au début de l’année scolaire. Le Hanami a été à l’origine un événement réalisé en vue de faire honneur aux dieux. On apporte ainsi des offrandes et on les met sous les pieds de l’arbre de cerisier. Mais cette pratique est désormais associée à la contemplation des fleurs ou Sakura et est devenue une célébration nationale.

Déroulement du Hanami

Le Hanami qui est une célébration de la floraison des cerisiers se fait plus particulièrement à travers une longue promenade dans les jardins. On y contemple les fleurs de cerisiers. Mais le Hanami se démarque aussi pour la réalisation d’une sorte de festin sous l’arbre de cerisier. Ainsi, on y mange et on y boit du saké. Il s’accompagne généralement de danses et de la découverte de différents marchés aux plantes. Il faut savoir que le Hanami ne se déroule pas en une journée. Il a une durée de quelques jours. Cette pratique ancestrale a en tout cas des significations à la fois spirituelles et esthétiques.

L’endroit le plus réputé pour cette pratique au Japon est dans la préfecture de Nara. Ce qui permet de contempler un paysage inouï, un paysage de plus de 2000 cerisiers.

Leave a Comment